3000 ANS D’HISTOIRE

Par sa grandeur, son charme, ses souvenirs,
Ripaille est un des plus beaux sites de la région.

Déjà habité à l’Âge du Bronze, Ripaille fut une villa prospère aux temps gallo-romains, comme en témoignent d’importantes ruines. Au Moyen Âge, une des résidences principales des comtes et des ducs de Savoie, aux XVIIe et XVIIIe siècles un couvent de chartreux, protégé du « siècle » par le haut mur qui l’entoure encore aujourd’hui, en 1900 propriété d’un grand industriel-esthète, Ripaille est depuis toujours un lieu où résidents et visiteurs viennent se « ressourcer » dans son calme et sa beauté et se restaurer des trépidations et tracas du monde.

S’étendant sur 120 hectares au bord du Léman, Ripaille ne vaut pas seulement par son architecture et son histoire, liées aux périodes les plus brillantes du passé savoyard, mais aussi par sa nature – notamment ses forêts – et son vin.

Aujourd’hui Ripaille est en grande partie un domaine privé appartenant à la famille Necker-Engel, descendante du ministre des Finances de Louis XVI. Chaque année jusqu’à 50’000 personnes pénètrent dans le site, pour des visites guidées, des séminaires, des mariages, des expositions et d’autres événements, des promenades dans les bois, des baignades sur ses berges, l’achat de vin ou pour déjeuner dans son restaurant.

Le château aux quatre tours, ainsi que 3 bâtiments et 4 hectares de terres, ont été donnés en 1976 par Madame Elisabeth Necker-Engel à la Fondation Ripaille, qui a pour but de conserver ce monument, de le valoriser et d’en faire un lieu de promotion d’une meilleure relation entre l’Homme et son environnement naturel..

Depuis 1997, sur la partie du site qui appartient à la municipalité de Thonon, a été érigé un Mémorial des Justes, qui est un hommage à ceux qui ont permis, pendant la deuxième Guerre Mondiale, de sauver du génocide de nombreuses vies humaines, un hommage aux non-juifs qui ont aidé des juifs victimes des terribles persécutions de cette époque.